..... nous sortons de ce somptueux repas de fête ( et pas n'importe quelle fête, puisqu'il s'agit de la réputée, renommée, courue San Isidro ) pour rejoindre avec notre guide la puerta del sol. c'est un des carrefours de la vie madrilène, véritable plaque tournante avec la chambre des députés, la curieuse sculpture de l'ours, emblême de la ville, ses beaux immeubles aux somptueuses façades. Photos :

DSCF1655

DSCF1656

DSCF1650c'est la plaque à franchir pour avoir du ... bonheur  et de la joie !!

DSCF1651

DSCF1652 l'ours sans et avec les starlettes du jour ... très fières !!

DSCF1664

DSCF1665monuments ravissants

   De la puerta, nous allons place de Neptune, un autre carrefour très vivant, nous y prenons une tasse ( ou plutôt un fond de tasse  ) de café . Dernière halte avant la visite du Prado. Mariesol y sera un guide remarquable choisissant pour nous expliquer les différents courants artistiques un ou deux tableaux par peintre. Du bel art présenté avec grand art.

   Ainsi, faisons-nous connaissance avec BOSCH, ses 7 péchés capitaux ou son jardin des délices, RAPHAEL et son énigmatique peinture du cardinal, TITIEN inspiré par la bataille de charles-Quint, LE GRECO et son chevalier à la main sur la poitrine, RUBENS et ses 3 grâces, et bien entendu GOYA peintre de la MAJA NUE.... et d'autres.

    Un vrai régal, une voluptueuse et sensorielle promenade au coeur des écoles espagnole, italienne, flamande, allemende, française du 12 au 19 ième siécle illustrée par des commentaires à la hauteur du lieu majestueux qu'est le Prado.

    Derrière le musée , nous passons à proximité de l'église de San Jeronimo. L'immense jardin del Retiro, véritable poumon pour la ville nous offre ses frais ombrages mais aussi ses chaudes allées . Nous y découvrons des arbres taillés comme des oeuvres d'art ainsi que l'arbre le plus vieux d'Espagne :

DSCF1667 c'est lui le doyen !

DSCF1668

DSCF1670

DSCF1671

DSCF1672...nous pouvons même faire du canotage !!

       Une journée bien remplie qui méritait que l'on puisse reprendre des forces autour d'un buffet d'assez bonne qualité avant pour  nombre de nos amis de rejoindre "los habitaciones".... mais, votre président avait, ce n'est pas une surprise, des fourmis dans les jambes. Syndrome partagé par Pierrette  , Jacques et Maïté. ET notre équipage de partir   "à las nuebe" voir du côté de la " Plaza Mayor" qu'ils retrouvent après une heure de bonne marche.La place est noire de monde, la sono accompagnant les danseurs de flamenco résonne à fond, la foule partage ces beaux moments festifs, aucun signe de violence , on se sent en sécurité ... bien que Pierrette glisse " et s'il y avait un attentat ??? ". Cela ne nous perturbe pas, nous prenons un chemin différent pour le retour. le choix est bon, nous assistons fugitivement à l'entrée d'un bar aux chants généreux d'une tuna, puis, Maîté n'en croit pas ses yeux, nous sommes sur la place  "santa Anna", son rêve, nous dit-elle, nous n'y restons que qqs instants le temps d'humer l'air de cet endroit mythique. .. Nous approchons de la gare Atocha, les jambes commencent à être lourdes, lorsque la gare nous apparait illuminée par un feu d'artifice, dernier cadeau de la journée. "Son las once", quelle belle et sportive soirée !!

        A bientôt pour la troisième journée ....

       Nota : pas de photos à l'intérieur du Prado. Interdit ! .. à moins que certains ....