loisirs pédestres

15 avril 2018

le blog du vendredi

      Une fois n'est pas coutume, votre président, privé de rando l'avant veille en raison du mauvais temps, a rejoint nos amis du vendredi afin de garder le rythme.

      C'est un groupe de 19 avec qqs éléments du mercredi qui a pris la direction d'Oyregave. Température douce, absence de vent , absence ... de dénivelé d'où une bonne allure imposée , non pas par les guides du jour, Marie-Paule et Hervé, mais par Gisèle et Solange  ( si je ne me trompe pas ! ). Nous sommes dans le pays des kiwis, ce qui rend patrick un peu nostalgique car pour lui kiwi = nouvelle Zélande = la mecque du rugby , Auckland !

     Mais, une ascension en vue celle qui nous amène dans le joli petit village de Hastingues avec ses vielles maisons ayant appartenu  aux nobles de l'époque ou ayant abrité les jurats pour rendre la justice .

DSCF1668

DSCF1669

DSCF1670 ancienne maison des jurats

     D'hastingues nous prenons la direction de l'abbaye d'Arthous en empruntant des sentiers particulièrement boueux  bien négociés cependant, pas de chutes à signaler, mais des pantalons couverts, vous vous en doutez, de boue.

DSCF1674 dans la gadoue !!!

  Sur le parvis de l'abbaye, signe céleste, le soleil nous accueille, nous nous y installons pour la pause de midi et surprise, nous rencontrons une accompagnatrice à la tête d'un petit ...groupe d'enfants, Christiane, ses petits enfants et en serre-file Robert!!

DSCF1676

DSCF1677

DSCF1678

DSCF1678

une agréable journée qui a fait le bonheur d'un groupe heureux .... voir la photo.

DSCF1663

DSCF1681

DSCF1681une belle composition florale ...sans oublier la dernière halte sur la place de Peyrehorade où nos amis semblent connus !

.

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 avril 2018

la première d'avril

Cela a démarré par un énorme poisson d'avril au menu des fêtes de Tyrosse. Pour se venger, mais sans la moindre méchanceté, la rando du mercredi est repoussée au jeudi par l'accompagnatrice de la sortie !! Les qqs photos reçues montrent que son choix s'est avéré pertinent. Une belle journée semble-t-il avec une erreur d'aiguillage pour rejoindre la station de départ pour l'équipage de l'ancien président pourtant expert en orientation... ce qui n'a pas empêché à la trentaine de randonneurs et randonneuses  d'apprécier et de découvrir  pour certains les tapas de la station.

          Le journaliste détaché pour couvrir les deux balades  n'aura pas à regretter son excursion en terre béarnaise, à Came + précisemment, le pays de Mimi.  Chers lecteurs , attention , une première dans le club vous attend ...

         Ne voilà t-il pas que le groupe avec une forte représentation féminine une quinzaine pour 4 hommes est suivi par deux céters batifolant  sur les sentiers h eureux ne ne pas être seuls. Ce détail peut expliquer ce qui va suivre, en effet, à l'approche du sommet d'un petit vallon, le groupe tombe en arrêt sur un chevreuil pris au "lasso" par des cables servant sans doute à tenir une clôture et se débattant comme un malheureux sans pouvoir se dégager du piège. n'écoutant que leur courage, trois hommes ( Patrick, Jacques, Roland ) franchissent une haie s'approchent de la bête et arrivent à la maitriser. Patrick sort son couteau afin de couper le cable. peine perdue, un beau couteau mais pas un bon outil, mais Jacques, ancien boucher, ancien chasseur, a tjs un bon outil au fond des poches et arrive à défaire l'animal de ses liens grâce à l'aide puissante de deux acolytes. Il n'en fallut pas tant pour que notre chevreuil parte comme une flèche, la gueule un peu ensanglantée mais les pattes vives et intactes.

          Pour rajouter à cette note animalière, un des deux chiens attrape par le collet un lapereau et sous la menace de Jacques le relâche , malheureusement en mauvais état , ce qui necessita, ô âmes sensibles, de l'abattre d'un coup de bâton. Dernier épisode, les chiens lèvent, ce n'est pourtant pas la saison de chasse, un faisan.

          Avouez que de telles péripéties resteront dans les mémoires du groupe. Un  seul regret, pas de photos nettes à cause du contre-jour ! 

           En route pour la prochaine surprise !!! 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 21:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2018

le Larla 28 mars

              Nous étions 28 sur notre parking prêts et décidés à passer par la fenêtre que Bernard avait entr'ouverte pour aller du côté de Saint Martin d'Arrosa, village célèbre par son rassemblement estival consacré aux musiques un peu "déjantées".

             ce n'est pas la fenêtre que nos amis girondins nous ouvrent, mais leur porte du campingcar !!  pour offrir café + thé et faire leur commerce désormais bien connu de miel. 

            Il fait doux, donc les anoraks restent pour certains dans les voitures. Nathalie poursuit son apprentissage avec sourire et sérieux, cette fois, c'est Bernard son mentor , il semble, cela ne vous surprendra pas, très pédagogue, les autres accompagnateurs demeurant en retrait, prêts à intervenir, Denis( dégagé des responsabilités après les avoir assumées , la semaine précédente en lieu et place de Bernard et Jean-Charles ,  comme l'avait annoncé par erreur le chroniqueur du jour, il fallait rétablir la vérité et rendre à Denis ce qui appartient à ... ), Chistiane, Jean-Yves, jean -Charles, Gérard. Que des compétences connues et reconnues !!

           Ce fut une balade "cool" comme annoncée  sur les rangs par bernard : 2,5 h le matin, 1,5 h l'a/m avec une halte sympathique sur le parvis d'un cayolar en excellent état avec deux tables prises d'assaut mais sans bousculades. A l'issue, Patrick offre une liqueur  pour le moins curieuse.... mais mieux valait ne pas être trop curieux. Assez roîde mais chez Poutine, cela doit être certainement plus décapant. Et pour s'adoucir le palais, une fois n'est pas coutume, loin de la Soule, Jean-Charles nous présente sa boisson délicieuse et délicate convenant parfaitement à nos compagnes du jour. Merci à vous deux. Une suggestion, vous pourriez à la fougère aller à la mi-temps, toi ,  Patrick dans les vestiaires des locaux, toi, J-C dans les tribunes pour réchauffer  les palais des supportrices....

            Quant à la promenade, 10 km, dénivelé de l'ordre de 500 m, ce fut très agréable. Excellentes conditions météo, et paysages très ouverts, avec une jolie palette de couleurs et des points de vue sur les différents sommets toujours splendides.

             Sur le chemin du retour , nous longeons les restes d'une ancienne exploitation de fer à ciel ouvert.

             Et pour terminer, halte dans le joli bar, resto, hôtel du village, bien connu de certains fêtards du groupe. Vous avez eu les photos dès le premier soir, mais en voici qqs échantillons :

DSCF1637

DSCF1641

DSCF1643

DSCF1646

DSCF1647

DSCF1648

DSCF1649

 

  

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2018

Sur les hauteurs de Sarre

Etait-ce le printemps ou la formule clé en mains trimestrielle rando + repas , toujours est-il qu'il y avait foule sur le parking tyrossais.

Nous nous sommes retrouvés 46  et 10 équipages qui, empruntant des itinéraires différents , ont rejoint  le parking du col Saint Ignace.

La troupe est divisée en deux, Jacques et notre nouvelle et souriante stagiaire Nathalie  aux commandes du premier groupe, l'autre groupe confiant ses destinées à Jean- Charles et à Bernard. Le vent du dernier mercredi était heureusement tombé, d'où de bonnes conditions pour effectuer notre promenade matinale. Un décor hyvernal avec les flancs de montagne recouverts d'un joli manteau blanc, y compris La Rhune, ce qui n'est pas fréquent . Un vrai régal pour les yeux. Nous parcourons la boucle prévue en un peu plus de 3 heures après avoir accompli 10 km ( ou presque ) pour 500 m de dénivelé , Nathalie, et son parrain du jour, pouvait être satisfaite de cette première... nous aussi.

  Il ne restait plus qu'à rejoindre les "3 fontaines", programme concocté par Jacques. Pour se désaltérer, il avait prévu de nous faire découvrir le kir basque (  à base de cidre .. ), pas vraiment apprécié... mais peut-on lui en faire reproche ?? ... maintenant, nous ne pourrons pas dire " on connait pas" et  nous porterons notre choix sur des breuvages plus connus.

  C'est dans une ambiance extrêmement bruyante mais, comme toujours, ô combien conviviale que nous avons déjeuné. Qqs photos illustreront cette journée :

DSCF1593 mlle Jean-Charles sur sa planche. Ravissante !!

DSCF1601

DSCF1602

DSCF1603

DSCF1604 sur la place du village

DSCF1613

DSCF1614

DSCF1616

DSCF1618 désolé, photos coupées. pourquoi ?... alors que les premières "passent" bien, c'est sans doute le grand mystère de l'informatique, car je me refuse à  vous dire que c'est de la faute de l'opérateur. Non, non et non !!!

 

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2018

14 mars sur les hauteurs d'Irrouleguy

   Après un mois silence dû aux intempéries et autres absences de ma part, me voici de retour..... mais vous n'y verrez que  ... du vent.

   Dommage car celui qui brasse de l'air,  vend du vent ... n'est pas très crédible !! pourtant, la vérité , rien que la vérité, juré : du vent, que du vent, encore du vent pour résumer la sortie sur les hauteurs du fameux vignoble basque ( au passage, je n'ai pas en mémoire le sommet au programme de notre ami denis l'accompagnateur du jour ). Pourtant, ce mercredi se présentait comme une fenêtre propice à la marche en montagne. Certes pas de pluie, mais quel vent, mes amis. Premier contact, au sortir des voitures ( photo ) et aucune possibilité d'y échapper pour se préparer en toute tranquillité.

DSCF1574 anorak, capuche, gants, la panoplie complète !

  Bien équipés pour barrer la route au vent, nous partons d'un bon pas, le chemin monte mais pas de difficulté majeure, nous avons même la chance d'avoir qqs passages à l'abri des colères d'Eole ...

 Après 1, 5 h ( environ ) d'ascension, Denis renonce à aller jusqu'au sommet du jour, trop de risque d'être projeté dans le vide  , mais oui, je n'exagère pas. Alors, jean-Charles s'empare du micro et très démocratiquement consulte les troupes :

" puisque vers midi, la rando sera "pliée", je propose d'aller voir du côté de la venta en haut du col d'Ispégui " 18 pour, 2 abstentions.

 Nous voilà en route ... en voiture vers le dit col où nous arrivons vers 12 h 30. Afin de réchauffer nos organismes en état de légère hypothermie, je propose sur le parking un verre de punch, apprécié, semble-t-il.

Après une attente d'un "certain"temps, pas grave, nous étions au chaud, nous sommes servis. Les photos illustrent bien la chaleur et la convivialité du repas à l'espagnole c à d très copieux.

DSCF1580auparavant, les 19 ( + le photographe ) téméraires du jour

DSCF1584

DSCF1585

DSCF1586 les Chopins , chacun  sa partition ..sur écran !

DSCF1587

DSCF1589

DSCF1590

DSCF1591 fandango du pays basque pour Françoise !

 

        Bref une sortie qui se révèlera être une BELLE A...VENT .. URE  ! comme  d'ailleurs celle vécue par Magalie et son groupe sur d'autres sommets.

       Allez, bon dimanche plus hivernal que printanier et à mercredi .

 

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 février 2018

sur les hauteurs de Bidarray 15.02.2018

   Nouveau changement de jour de rando, conditions météo obligent, un choix pertinent de notre accompagnatrice christelle ! en effet ,douceur et soleil au rendez-vous.

    Le parking du fronton était copieusement rempli, le jeudi est un jour de pratique intense de randos, il y avait aussi nos amis à l'assaut de "l a rouge " partis 30 mn avant nous. Ils sont 14, un petit effectif, changement de jour, peur de trouver des chemins glissants, peur d'avoir encore de l'eau sur les^têtes ... autant de raisons pouvant expliquer cette faible participation. Les absents auront eu tort car ce fut une une belle et agréable sortie.

   Nous avons été maternés par christelle , soucieuse de notre confort en menant la troupe d'une allure régulière , en aménageant des temps de récupération. bref conditions idéales. Rapidement, anoraks et polaires tombent tant la température est douce. Néanmoins, le dénivelé était au programme avec une montée d'une durée d'environ 1, 5 heure mais progressive, un terrain lourd mais ni collant , ni glissant.

   Et , c'est pratiquement à l'heure où les clochers des villages basques égrainent les 12 coups de midi que nous arrivons au niveau d'anciennes bergeries pour casser la croûte. Il fait doux, un peu de vent cependant, un moment convivial nous attend :  Apéro en l'honneur de votre président qui vient de prendre un an de plus et au dessert, délicieuses merveilles proposées par notre guide . Café pour les uns, seule manquait la liqueur digestive ... mais nous n'étions pas en Soule !

.... photos "trombinoscopes" pour les nouveaux et nouvelles  :

DSCF1535 étape intermédiaire

  de g à droite : Christian, Jacques , serge, Patrick, Martine, Françoise, 'épouse de jacques, Liliane et son chapeau de bambou birmanien, Marie-Jo et sa " cape" très reine d'Angleterre !

DSCF1541christian et Marie-Jo Pinsolle

DSCF1542Liliane, Marc, Christelle ... et ses précieuses merveilles sous les bras

DSCF1543Martine, Marrie-Jo ( la souletine ) et Jean-Charles

DSCF1544Michel , Patrick

DSCF1551Marc " accueillant" Bernadette à la sortie d'un obstacle

DSCF1552 .... et nous voici en vue du village après une descente sans difficultés majeures avec des passages à l'abri du vent dégageant même une agréable douceur.

  Dernière halte  au bar en face du fronton dans une salle noire de monde bruyante, voire dissipée , nous y retrouvons  Bernard et ses troupes, environ une quinzaine.....

Bon w-end, allez Tyrosse et à mercredi si le temps est favorable !

DSCF1552

 

Posté par camarcheatyrosse à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2018

sur les hauteurs d'Ordiap 24.01.2018

    Par la faute de changements pertinents, je n'ai pu participer aux deux premières randos( mardi et jeudi ) et de ce fait le blogeur a été pointer au chômage technique.... le revoici à la faveur d'un mercredi enfin ensoleillé !! néanmoins,  sachons apprécier la chance que nous avons eu de pouvoir nous livrer à notre passe-temps préféré en profitant des 3 seules journées sans pluie de ces trois dernières semaines.

   Pas surprenant que Jean-Charles, le local de l'étape en Soule ait fait " carton plein " avec la quarantaine de membres autour de lui ! le départ avait tout de l'usine à gaz avec transfert de voitures et des chauffeurs pour récupérer ensuite le reste de la troupe , mais ce fut parfaitement géré. Un vrai stratège qui par la suite a su éviter les pièges que pouvaient constituer des zones gorgées d'eau. Donc, nous nous en doutions, un parcours particulièrement glissant et lourd, les sols ne pouvant plus absorber de telles quantités d'eau. Certes, les pieds dans la "gadoue", mais les têtes , elles, inondées de soleil avec un toile de fond la chaine des Pyrénées de l'Ossau au pic d'Ori en passant par le pic d'Anie sous son manteau blanc rendu étincelant sous les effets du soleil. La Soule est vraiment très belle  avec  ses échappées sans limites sur les monts pyrénéens.

    Dans ce cadre enchanteur, nous arrivons peu avant les douze coups de midi à la chapelle Saint Grégoire. L'ordinaire du jour est amélioré par distribution de chocolats, c'est toujours apprécié !, et par une double ration de digestif. Patrick nous offrant une liqueur de sa famille en complément de l'incontournable verveine de l'enfant du pays .... accompagnée de délicieux cannelés confectionnés par Marie-Jo. Nos sorties deviennent très attractives et appréciées à divers titres. Que cela dure !!

  ALlez, photos :

DSCF1445

une pause déshabillage !

DSCF1453

DSCF1454

DSCF1455

DSCF1456 une forme de trombinoscope pour les nouveaux :

 photo du haut de g à dr :Nathalie, Brigitte, Jean-Pierre, Martine

à table : Patrick, Gérard, Christine,Aline, Dominique, Maîté, Françoise

deux heureux : Patrick et Gérard

enfin : Maurice, Christian, Didier, Serge et Marie-Jo

DSCF1459 un groupe heureux.... on ne voit pas la boue, pourtant, certains en ont bcp !

DSCF1463

DSCF1464un décor majestueux et.. Robert, Hélène, Jean-Yves, Jacques

 

   Reposés et dopés à la verveine, nos amis entreprennent une descente bouclée sans encombres, quelques rares glissades. Une gentille rando un peu tronquée pour les raisons évoquées, mais néanmoins 11 km et 450 m de dénivelé sous le charme de cette belle province basque. Et pour terminer par une note conviviale, l'arrêt à l'auberge de Musculdy, une halte appréciée et un accueil toujours sympathique.   Bon week-end et à la prochaine escapade !!

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2017

la der de 2017

 Marie-Paule, Hervé et jean-claude nous attendaient nombreux pour cette dernière balade combinée à un déjeuner à la cidrerie d 'Angoumé / Mées. Ils ne furent point déçus puisque 81 marcheurs en altitude ou en plaine ... ou non marcheurs avaient répondu à leur programme.

  Un certain nombre ( environ la moitié ) se dispensa de la première partie pour rejoindre les courageux directement à la cidrerie. Dommage pour eux, car le groupe des marcheurs n'essuya que qqs gouttes de pluie et boucla en 3 heures un parcours certes boueux mais agréable, partie dans les champs de maïs, partie dans le silence feutré des bois. Une anecdote amusante pour égayer ce reportage: un de nos accompagnateurs du mercredi , demeurant en Gironde ( pour vous aider à l'identifier ) , s'est cru revenu au temps du bon roi Dagobert en mettant son pantalon à l'envers,  sans doute les effets secondaires de l'anesthésie...curiosité qui n'échappa point à l'oeil exercé de son épouse !!

  Perfectionnistes jusqu'au bout, nos 3 accompagnateurs nous ramenèrent aux véhicules juste avant qu'une averse ne tombe sur le parking. Bien joué !!

  Il ne restait plus qu'à voir les deux groupes se retrouver, bien évidemment bruyamment , dans la grande salle de la cidrerie. D'entrée, le ton était donné et une ambiance joyeuse emplit la salle durant le déjeuner. Le repas fut à la hauteur de nos espérances, le magret comme la pièce de boeuf étant excellemment préparés. Nous avons eu le plaisir de partager ce moment festif avec les nouveaux et nouvelles arrivants qui sûrent rapidement se mettre dans l'ambiance.

  Réunir 81 personnes sur environ 120 membres est le signe d'une bonne santé du club. Je m'en réjouis vivement et je tiens à vous féliciter pour votre massive participation. Une mention particulière pour nos accompagnateurs dits du vendredi pour leur organisation impeccable. J'en profite pour rappeler au passage l'importance des accompagnateurs dans un groupe de randonneurs. Cela mérite d'être signalé...

  Pour conclure quelques illustrations. Bon w-end, n'oubliez ni le chocolat chez Jacques et Françoise à Bayonne, ni cle concert de la chorale Ananda, dimmanche 17 à 17 h en l'église d'Hossegor. A bientôt.

DSCF1382

DSCF1385

DSCF1387

DSCF1388

DSCF1389

 

Posté par camarcheatyrosse à 18:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 décembre 2017

sur les hauteurs de Gotein

Après avoir été privés de rando le mercredi précédent pour des raisons météorologiques, ils étaient 35 en ce premier mercredi de décembre à prendre la direction de la Soule, plus précisememnt sur les hauteurs du curieux et typique petit village de Gotein.

  Thermomètre fatigué et restant peu au-dessus de la ligne de flottaison indiquant le zéro degré, mais en l'absence du moindre souffle d'air, les organismes n'ont pas eu à souffrir du froid. Décor , comme la Soule nous en offre, de carte postale avec en toile de fond l'étincelante chaine des Pyrénées sous son manteau de neige .

DSCF1357

 et dans ce magnifique cadre, qqs pauses de stars :

DSCF1358Arlette à la neige

DSCF1360

DSCF1361 il ne leur manque que les skis !!

DSCF1368

DSCF1369 notre lieu de pique-nique face à un spectacle grandiose, cela méritait bien un dé à coudre de verveine appréciée de tous. c'est désormais inscrit dans le marbre, J-C nous régale avec sa verveine et .... comme il y a souvent distribution de carrés de chocolats, l

DSCF1372

a vie est belle !!

   et en cours route, ce magnifique tronc d'arbre qui fait l'admiration de christiane.

     Le retour se déroule dans les meilleures conditions avec la traditionnele halte au café de l'Europe à Mauléon dans une ambianche chaleureuse.

     Et voilà comment se terminent nos sorties en altitude de l'année 2017. Grâce à jean-Charles, nous avons pu voir "sa" belle Soule, sous la pluie pour la première de l'automne et sous le soleil pour la dernière. ... maintenant, place à nos agapes du 14 du côté d'Angoumé et de Mées avec nos ami(e)s du vendredi.!!!!.

Posté par camarcheatyrosse à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2017

Le Lindus et le mondarain

     le blogeur reprend du service après une mise en sommeil de l'activité "blogeuse". novembre nous a crédités de deux mercredis particulièrement beaux . Cela change de certaines années qui nous voient entrer dans l'hiver avec des journées tristounettes et peu de soleil . certes, nous ne nous plaindrons pas, mais nous aurons une pensée un peu noire quant à l'avenir de notre planète.

     Mais, ne boudons pas notre plaisir .....

    mercredi 15 , nous sommes partis à 22 en direction de Banca dans ce pays de Quint, enclave française en terre espagnole. Christiane était aux commandes nous proposant un parcours assez roïde au départ pour découvrir les sommets pyrénéens sous des couleurs d'une grande pureté, caractéristiques des belles journées automnales. Un vent froid nous accompagne nous obligeant  à garder polaire et anorak, mais nous sommes loin d'être exposés à un blizzard des pays nordiques.... néanmoins, nous sommes enchantés que notre guide nous propose la halte méridienne du côté des cabanes des chasseurs de palombes nous offrant ainsi une protection contre le vent.

  Photos : 

DSCF1294

DSCF1281

DSCF1282

  Une surprise , les photos ne s'affichent pas. Ah, l'informatique !!! Que cela  ne nous prive pas du retour dans la forêt, un retour qui n'en finit plus, mais personne ne cale et nous nous retrouvons au coeur du petit village de Banca. Un village que le maire et ses colistiers veulent faire vivre, d'où l'ouverture d'un musée et d'un bar restaurant où nous nous retrouvons . Ambiance chaleureuse, décor sobre mais de très bon goût, un poële dégageant une chaleur sympathique et derrière le comptoir , une tourangelle souriante, dynamique qui a quitté sa Touraine ( après avoir été selectionnéee ) pour venir apporter sa fraîcheur au fond de cette vallée. Une belle expèrience avec le soir même , un reportage à la clé  sur Fr 3 Aquitaine. Retour dans nos landes à la tombée de la nuit après une belle journée bien "drivée" par Christiane et sa casquette de lieutenant de vaisseau. La verrez-vous ( la casquette ) pas sûr ??

 

            Et le lendemain, ni polaire, ni anorak au bord de l'océan. Une forte affluence, 140 dont environ 40 de chez nous, une réussite favorisée par une autre magnifique journée , un beau parcours, un bel accueil gourmand .... ça marche à Tyrosse !!!

 

           Il ne restait plus qu'à espérer une belle journée, ce 22 novembre, ce fut le cas. Pas étonnant, si nous nous sommes retrouvés 40.C'est beaucoup, mais Jacques et son flegme légendaire avait prévu une belle trâce pour aller en haut du Mondarrain ( 1 ou 2 r, je ne sais jamais ! ). 14 km, plus de 800 m de dénivelé, un beau parcours sportif avec une dernière ascension qui a vu le groupe s'étirer en raison de la difficulté. Comme la semaine dernière, beaucoup de vent, impossible de prendre une photo de groupe au sommet. Deux d'entre nous, à court de condition physique ont fait une halte au pied de la dernière difficulté, nous les avons retrouvées fringantes sur le chemin du retour. Quant aux paysages, côté mer, côté montagnes,  vraiment magnifiques avec encore une lumière nette sans voile de brume.

           A mi-pente, jacques trouve une zone moins ventée  nous permettant de nous restaurer dans de bonnes conditions. Cerises sur le gâteau,  distribution de chocolats, de biscuits et d'un gâteau au citron confectionné avec amour par Arlette (  sur une recette de ... Monique L ). Rien de tel pour vous donner le moral pour effectuer la descente. Parcours assez "roulant" si je puis dire, le plus délicat ayant été fait avant le casse-croûte avec les pierriers du sommet. Ce fut un exercice avec des styles très différents, les uns restant droits dans leurs bottes, les autres se  servant de leurs membres supérieurs ou pratiquant la position, "je me laisse glisser, assis".

         le départ n'avait pas laissé le temps de s'échauffer avec une montée d'un bon niveau, le retour par le même chemin s'opéra dans la forêt par une longue descente.

        Et pour terminer, halte au pas de Roland où nous avons été bien accueillis... il faut dire que 40 consommations , ce n'est pas anodin pour la caisse de l'a/m !!

        Et qqs photos pour conclure.... mais sans garantie, bien que connaissant le mode d'emploi. !!  à voir ou à ne pas voir..

DSCF1302

DSCF1311

DSCF1312

DSCF1317

DSCF1333 dessous de table !!

DSCF1325 sa majesté !!

DSCF1328 la pause

DSCF1329..distribution !

... " ça a marché" ! et pourquoi  " la première série a échoué" ????

  

 

  

Posté par camarcheatyrosse à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]