loisirs pédestres

12 février 2020

et voilà!!! les crêtes d'Orisson

L'heure de départ très matinale(7h30) et le trajet d'1h30 ont fait peur à beaucoup ce matin.

En effet nous n'étions que 16 personnes à Tyrosse pour rejoindre Fanchon et Bernard à St Jean Pied de Port.

Tous en piste, a St Michel Huntto (dernier hameau sur la route Napoléon )sous la houlette de Gérard qui fêtait ses 55ans......+10

avec son nouvel élève  Vinodh   qui doit passer son examen pour être Animateur en Avril.

Boussole, cartes, Gps impossible de nous perdre! La montée est en grande partie raide, Gérard nous l'avait annoncé rouge !. Quelques arbres abattus seront à contourner ou enjamber.(ce chemin était l'ancien chemin de Compostelle). Nous arriverons à un collet herbeux avec une très belle vue. Notre petit groupe très homogène n'aura aucune difficulté à rejoindre la Vierge d'Orisson vers 11h15 , dommage le paysage autour sera dans les nuages.

Après avoir admirer cette dame sacrée, fait une photo de groupe, et écouter une jolie blague de Momo(avec un perroquet !?)nous reprenions le chemin. Encore une belle montée pour arriver au Pic d'Orisson (1064m)...heureusement maître Soleil a bien voulu faire son apparition,et nous déciderons d'en profiter pour nous poser et déjeuner...ouf il était temps Il est loin notre petit déjeuner!

Quelques gourmandises distribuées, nous ne restons pas faire la sieste car il ne fait pas très chaud là-haut!

notre 1ere montée

IMG_4895

IMG_4903

IMG_4904

IMG_4911

Normalement c'est la descente ...mais Gérard nous a gardé une dernière petite montée ,  ou nous découvrons une carcasse d'une vache,Didier trimbalera son crâne d'ailleurs pendant un bon moment et mäïté récupérera les cornes.Nous avons pu admiré de très beaux vautours installés sur des rochers, un peu plus loin.

Nous passerons devant une table d'orientation mal orientée! pour enfin retrouver nos voitures ...il est tôt 14h30

Nous nous retrouverons tous à St Jean pied de Port pour notre habituel pot, avec en prime du bon pastis Landais apporté par Gérard pour fêter son anniv...on s'est régalé.Merci encore

Merci Gérard pour cette très belle randonnée qui fût certe légèrement pimentée.... et merci à Vinodh (notre futur animateur)à qui nous  souhaitons bonne chance pour l'examen.

 

 

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 février 2020

Crêtes d’Iparla

Après 2 annulations ( pour cause de mauvais temps et de grippe) Nathalie a pu enfin nous emmener sur ces belles crêtes dIparla. 

Nous étions 12 et deux jeunes grands-parents ( Bernard et Fanchon qui nous attendaient à Urdos notre point de départ pour cette randonnée. 

Après les bonnes blagues du jour de Marc et de Bernard c’est tout sourire que la belle équipe de cette journée commençait gentiment la montée . 

Un beau soleil et la fraîcheur nous accompagnaient 

la belle et rude montée  aux pieds des crêtes (annoncée par Nathalie )en a fait taire  certains et  certaines , puis vint ensuite une balade en balcon avec un vent saisissant ( il ne fallait pas avoir les vertige) 

devant nous la cheminée... une montée abrupte, et escarpée assez longue qui nous mena sur les crêtes ( il faut les mériter) 

une fois la haut c´est un paysage majestueux , quelque peu voilé et très aéré qui nous attend ... Nathalie propose que nous déjeunions plus tard pour être plus à l’abri 

Vers 13h quelques grincheux commencent à crier Famine ... la salle à manger n’est plus très loin. 

Pas de sieste ... il fait trop froid ! Après quelques chocolats, gâteaux et café chaud nous commençons notre descente pour rejoindre le petit village où nous avons laissé nos voitures et pour certain les bâtons ! 

Nous trouverons non loin de là, un café pour notre pot 

chez Manexenea. Nous y apprendrons ce qu’est le jeu de Mus ( dit mouche) jeu de carte traditionnel basque ... et non la pêche à la mouche 😉

merci à Nathalie pour cette magnifique rando rouge .. cela valait le coup d’attendre un peu 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2020

rando départementale à Saubion

 Jeudi 23 janvier, notre club avait l'honneur d'organiser la rando mensuelle du département. Mission accomplie par notre président Denis.

  Citoyen de Saubion , tout naturellement, il a pu organiser la manifestation en implantant son camp de base dans la salle polyvalente du village. le temps incertain, voire humide, laisser planer queques doutes sur la participation . Effectivement à 13 h 30 , seuls les fidèles parmi les fidèles , une douzaine de personnes avait investi la salle afin de sacrifier à leurs sympathiques agapes . Mais quelques minutes plus tard, la salle se remplissait et c'est à 80 marcheurs et marcheuses que Denis donnait les dernières consignes, parcours, encadrement.... encouragements, remerciements etc .

   Pris , comme l'on a coutume de dire , par d'autres obligations, je n'ai pu  que juger de l'organisation de la journée et recueillir les échos des uns et des autres.

   Ne soyons pas dithyrambiques , mais enfin, les avis convergent, ce fut une réussite et l'accueil réservé aux participants se situe au-dessus de la moyenne. Bravo à notre club, ses dirigeants, ses bénévoles, ses accompagnateurs !!! et comme vous l'a écrit Denis " cela fait chaud au coeur".

    Une mention particulière pour les cordons bleus, les patisseries furent un régal, pour ma part, j'ai eu un petit privilège ( mais ô combien sympa ) goûter les sablés de Monique ... à se damner, voire à se rouler dans le sable !! Côté boissons, pas mal non plus avec un chaudron de 10 l de chocolat par le chocolatier  3 * du club, Denis .

    Soyons fiers et heureux de notre club qui porte toujours aussi bien son appellation " ça marche à tyrosse".

    Et pour conclure , quelques photos ... + ou - bien cadrées !!

DSCF3431

DSCF3432

DSCF3433

DSCF3434beacoup de sérieux ... il en faut pour mériter le succès !

DSCF3437

DSCF3438

DSCF3439ils écoutent notre président ...

DSCF3441  et , c'est parti !!

 

        

Posté par camarcheatyrosse à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2020

Randonnee du Mercredi 15 Janvier

On s'en souviendra de cette Journée!!!

 

Voilà le titre de cette journée.

Une trentaine de personnes étaient au rendez-vous ce mercredi 15 Janvier.

7 voitures au départ de Tyrosse, direction Espelette pour une petite halte au parking de la Chocolaterie Antton

pour ne perdre personne avant de monter sur cette route très sinueuse, étroite et dangereuse .

Malheureusement tout ne se passe jamais comme prévu! à 'arrivée au col des veaux une voiture manquait!

Heureusement après quelques frayeurs , nos 5 randonneurs en perdition nous retrouvèrent enfin.(je tiens par ailleurs, encore une fois à m'excuser de n'avoir pas été assez vigilante sur la montée de cette route ).

Tout le monde en piste et  avec beaucoup de vent:il s'est même posé la question si nous n'allions pas directement s'installer au chaud à la Venta Esteban non loin de là.

Mais On est randonneurs ou Pas? c'est partit pour une douzaine de kilomètres, et 760m de dénivelé.

Labalade commence une fois n'est pas coutume dans le Pays basque par un chemin qui descend assez longtemps... trop facile me disent certains(nes) petite montée était

bien sur cele ne dure jamais longtemps !notre premièrepetite montée était devant nous de quoi nous réchauffer un peu.

Des paysages géologiques, des vues impressionantes, un plateau pastoral qui plonge brutalement sur la valée en formant des falaises abruptes, lieu de nidation et de survol de très nombreux vautours, que nous aurons la chance d'admirer et de photographier.

Nous traversons le petit ruisseau de Sistagori qui va plonger vers la valée pour une des plus hautes cascades du pays basque.

Jusqu'à l'heure du déjeuner pas de grande difficulté.

Ensuite notre sentier était assez vertigineux .Bravo encore aux personnes qui ont surmonté cette peur du vide. Puis vint cette belle ascension par le Gr10 avec une main courante qui demanda beaucoup de courage pour certains et certaines.Après une légère chute sans gravité, tout le monde était en haut contents de l'avoir fait!

Nous prendrons le chemin du retour par le Gr10 jusqu'au Col de Méhatsé, encore une petite montée puis on aperçoit les voitures,qui sont encore très loin (il nous faudrait une bonne tyrolienne pour les atteindre en 5 minutes).

Je décident avec quelques comperses de raccoucir le chemin en traversant la prairie.Comme m'a dit Liliane "j'en ai plein les bottes" On pensent dèjà tous à notre verre de l'amitié...Mais hélas la journée à finalement finie comme elle avait commencée!

Notre premier bar :fermé!

Nous devions nous retrouver à Espelette, erreur de GPS que je ne nommerais pas... nous arrivons à Ixtassou.

Après quelques moments d'attente sur un parking pour retrouver toutes les voitures, nous décidons de descendre jusqu'au parking de l'église mais là aussi le bar restaurant était fermé et nous avions encore une fois perdu une voiture et ses occupants. Nous décidons d'abandonner notre habituel Pot , de régler sur le parking le covoiturage...vraiment cette journée ON S'EN RAPPELERA!

merci à tous pour tous ces bons moments partagés, de votre courage , de m'avoir fait confiance, des chocolats...Merci à Alain de me faire confiance pour ce petit blog, je n'aurais jamais ses talents de narrateur

mais j'essayerais de mon mieux!

Christelle

la cascade de Sistagori

mes brebis au pique-nique

unnamed[1] (2)

unnamed[1]

unnamed[2] (2)

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2019

le der de 2019

Après plus d'un mois privé de rando, un dernier petit tour avant de tourner la page n°19 pour aller voir du côté du " 20 ".

En ce solstice d'hiver bien arrosé, avec la visite inopportune de Fabien nous rappelant en plus modéré le  " Martin" d' il y a 20 ans ou le Klaus d' il y a 10 ans.... tiens les années en 9 seraient-elles maudites, dire que je vis le jour une année en 9 aussi !!!

  Pourtant ce solstice était célébré par nos ancêtres qui en faisaient une fête paienne annonciatrice de jours plus longs, de nuits plus courtes avec l'espérance du retour du soleil.

   Nous aussi, nous espèrons ... mais sans allumer de grands feux le retour des beaux jours et par là des promenades enchantées sur les sentiers. Alors , nous avons marqué   d'un signe festif l'événement à J - 2 . ... et qui a été l'organisateur en chef, le druide de la fête ? un breton du nom de Hervé, ce n'est pas tout à fait le hasard car côté   traditions, symboles, ils savent mettre en valeur leurs origines, leur identité ces diables de bretons.

   Bravo Hervé , tu nous aura permis de finir ce cycle solaire autour d'une bonne table pour basculer vers un cycle nouveau , celui du Soeil.

  L'habitude est de nous mettre les pieds sous la table après une marche en plaine ou en l'altitude . Que nenni, ordre du préfet, pas de randos dans les bois, forêts , sur des chemins qui pourraient être à risque. c'est le principe de précaution . Rien à dire .

  Nos appêtits n'en furent pas moins aiguisés rapidement après l'apéro maison, une soupe dite de Champagne assez douce qui  carressa agréablement nos palais .

 Un moment festif partagé par  entre 50 et 60 convives sans notre Président empêché et très convivial, inutile de le dire.

Prochains endez-vous avec Marilou le 8 et galette des rois le 9, les toasts et autres galettes sont déjà sinon dans les fourneaux du moins sur le livre des recettes.

  Tous mes voeux pour une belle année avec plein de projets et du tonus dans les gambettes.

 Nota : ce dernier blog est aussi atypique par l'absence de photos .

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 octobre 2019

Ispegui le 30.10.2019

      la der d'octobre, la première avec l'horaire d' hiver , la seule du jour , annoncée comme verte, la rando "reprise" après une coupure de deux semaines dûe au mauvais temps. Toutes les conditions étaient remplies pour que Marilou fasse carton plein. Point du tout, il y a des petits enfants qui ont besoin de papi et mamie en cette période de vacances.... ceci explique cela, aussi  5 chauffeurs étaient suffisants pour véhiculer 24 courageux. Oui courageux , la suite le confirmera.

      la jolie cité basque de saint Palais nous acceuille derrière l'église !!, ciel couvert, température douce.

DSCF3331

DSCF3332

DSCF3333 la nive offre ses couleurs tendres et apaisantes, la maison basque apporte aisance et confort dans un style architectural caractéristique.

         Les foulées d'échauffement se font sur macadam avant d'engager l'ascension pratiquement en continu jusqu'en haut du col d'Ispegui. Les premiers hectomètres nous voient progresser dans une belle forêt de chènes, puis nous arrivons sur les flans des pentes surplombant la vallée. Marilou pressentant les premières difficultés aménage des temps de pause. Il en faudra un certain nombre pour éviter des pertes en cours de route. La suite sera une longue traversée au coeur des fougères avec des passages plutôt chaotiques. requérant concentration et attention, la vue sur la vallée est imprenable et méritait d'être vue en permanence, mais ... il fallait observer sans relâche ou presque le relief sur lequel nous avancions avec prudence .

            Il ne fallut pas moins de 4 h pour rejoindre à une heure "très espagnole" la venta du col . Tous très heureux de pouvoir enfin

DSCF3334

DSCF3335

DSCF3336

tremper leurs lèvres dans un verre de sangria. Je fus le dernier à arriver ayant brûlé toute mon énergie pour atteindre le graal du jour.

    Vous pouvez constater d'une part ... l'intrusion des photos avant la fin de la phrase et d'autre part la majesté du site et ses difficultés pour atteindre le sommet.

     Comme toujours en pareilles circonstances,  la fatigue laisse la place à la bonne chère ( quoique .... !! déception pour certains ayant choisi l'agneau !) et surtout à une bonne et chaleureuse ambiance , vous vous en doutez !

DSCF3337

DSCF3338

DSCF3339

DSCF3340

DSCF3341un petit moment de méditation pour ces dames !!

DSCF3342...le verre de l'amitié et du bonheur ... avec modération ( le verre !! )

             Arrivé fatigué , je fais part à Marilou de mon intention de trouver un ou une conductrice pour rejoindre le village.  Quelques instants suffisent à Marilou pour m'annoncer qu'une " blonde" d'un certain âge .. comme moi sans doute serait enchantée de m'amener en bas .... et pas au ciel . La rando s'arrêtait là, c'était mieux qu'en hélicoptère , avouons le .

             Ils furent donc 23 à accomplir le retour sur un parcours aussi délicat et chaotique que  la montée  et à rejoindre le camp de base et très satisfaits... en effet, il semble bien que cette verte avec ses 5, 30 heures de marche et ses 850 m de dénivelé avait toutes les caractéristiques d'une rouge.

             Avec un ciel devenu de + en + noir, nous fûmes vites rattrappés sur le chemin du retour par la nuit avec , en prime, une circulation très dense  jusqu'à Tyrosse .. , Il était 19 h.

              Une journée bien remplie , Marilou confirme ses talents et son sens de la responsabilité. Bravo !

 

 

 

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2019

Ahusky le 16.10.19

     Certains disent que je suis un blogeur intermittent, d'autres pensent que je fais plus de blogs, ce qui laisserait entendre : " l'âge est là, mon brave monsieur" .. alors, je vais tordre le cou à ces rumeurs. Je blogue ...quand je suis sur les sentiers ! Or, semaine dernière, empêc hement dû au décalage du mercredi au mardi, quinze jours plutôt, rando annulée et 3 semaines avant , en route avec les retraités de la M.G.E.N...

         Sans plus tarder, place à notre dernière balade en Soule chez J- Charles et M- Jo. Léger cafouillage au départ me dit J-Charles, le départ simutané des " rouges " et des " verts" favorisant les mélanges.A près un assez long parcours prolongé du transfert de 3 voitures au point B, celui de la fin de la marche, il est 10 h quand les 22 s'élancent sous une température tout à fait de saison mais douce.

           Nous passerons une grande partie de la matinée au coeur d'une magnifique et apaisante forêt de hêtres, ça monte régulièrement sans à coups. Premiers clichés :

DSCF3325

DSCF3326

DSCF3327Neige fait des étirements

DSCF3328J- C pose et cause !!

   Notre souletin ( d'adoption ) amènage des mini pauses pour enlever ou rajouter, c'est selon, une couche ou pour s'hydrater, chacun avec l'elixir de son choix. Comme toujours, nos efforts sont récompensés, de la forêt nous passons sur les contre-forts découverts  qui nous offrent les jolis paysages des monts basques et béarnais. Nous passons d'un mamelon à l'autre avec leurs formes douces, leurs couleurs tendres et nuancées que nos regards caressent avec délicatesse .. le vent se lève, pas question de mettre le couvert " a las doce", nous continuons à grimper sur une pente jusqu'à atteindre un arbre désincarné au pied duquel, face à la chaine des Pyrénées, il fera bon se restaurer. Mais le temps menace, alors entre la poire et le fromage, le k-way sera de mise..

DSCF3330

DSCF3331

.... ce qui n'empêchera pas de sacrifier à la coutume souletine du verre ( ou plus précisemment fond de verre ) de verveine, A.O.J.C, appelation d'origine Jean - Charles toujours aussi " fouettante" .Le matin ,Anita et Marie-Jo n'avaient pas été en reste avec madeleines à profusion de  A et café de M-J. Le petit + qui séduit les nouveaux et stimule toute la troupe .... à en oublier vent et pluie qui nous rejoignent mais n'affectent en rien la bonne humeur. Cela sera de courte durée  et nous visitons la source des anciens thermes d'Ahusqy qui surplombent la belle auberge du col  en tenue allégée du k-way ... pour la plupart.

DSCF3336.... une source dont la vertu, dit-on, est de rendre un peu plus amoureux....

DSCF3332

DSCF3333

DSCF3334

DSCF3335

DSCF3338

DSCF3339

Rectificatif : ce n'est que sur les sentiers à nouveau ensoleillés que le changement de tenue vestimentaire a pu se faire.

Descente agréable qui nous mène  sur le plateau où s'était déroulée , il y a deux ou trois ans, une vente pittoresque de bovins.

 Nous sommes toujours 22, il n'a toujours que 3 voitures et un c-car... comment faire ? prendre des risques et monter à 7 ( 22 - 15 ) dans le wagon de Bernard au risque d'être contrôlé ou de voir les essieux rompre sous l'effet de la charge... point de tout cela et la distance A à B est parcourue dans un confort relatif !!

  Il ne restait plus qu'à aller prendre une boisson à Aussurucq dans le charmant hôtel restaurant du château, tout au moins près du château. Accueil sympa, la recette de l'a/m !! et cerise sur le gâteau, dernière dégustation de madeleines made by Anita.

    Belle rando, temps changeant, humeur égale, de l'aventure .. à petite dose.... la marche ... c'est le pied !!!

 

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2019

balade en Chalosse

ce 20 septembre qui sur le plan calendaire approche de l'automne n'était en rien une journée qui sentait la fin de l'été. Aussi étaient-ils un bon groupe de 25 randonneurs que j'ai eu plaisir à accompagner sur les chemins chalossais.

                    Rendez-vous sur la place de l'église qui laisse entrevoir un joli point de vue sur la plaine de l'Adour. Jean-Claude est aux commandes accompagné de ses fidèles "colistiers" Marie-Paule et Hervé.

                    Une partie du village est en hauteur , le premier dénivelé sera une descente par des marches joliment dessinées nous  menant dans les premières  et grasses prairies qui régalent le fameux boeuf de Chalosse ... dont certains n'auront pas survécu à la fête du dit boeuf de Chalosse en terre dacquoise ce dimanche.

                    Rythme alerte mais on est loin du 6 km/h parfois dénoncé, certains prennent le temps de discuter sur les rangs. nous arrivons devant un délicieux petit lac dans un décor arboré, royaume des aigrettes.

DSCF3302

DSCF3303

 

      au fur et à mesure de notre progression , quelques jolies maisons bien renovées s'offrent à nos regards.

DSCF3304

            nous alternons lles paysages, empruntant des passages récemment fauchés au milieu de champs de maïs qui semblent ne pas avoir souffert de la séchersse ou au contraire nous enfonçant dans de jolies chênaies, non sans dénivelés bien prononcés.

            Retour sur la place de l'église peu après que le clocher ait égréné les 12 coups de midi.

           aucun d'entre nous n'est fourbu ou crotté ou ... encore affamé. Streap- tise improvisé et très pudique, histoire d'être propre pour rejoindre ... les abords coquets d'une mare aux canards forcément moins clean .

          Quelques km sur la route d'Hagetmau et la ferme auberge " chez marquine" nous accueille  par une allée arborée et avec des massifs fleuris çi et là. Une belle exploitation !!!

          Les photos valent tout commentaire, autant de témoigages de bonne chaire, cf l'assiette et son "petit" magret", de bonne humeur et de bons moments partagés dans l'amitié et convivialité . Rien que ça !! .. et cette garbure, mes amis, quel régal !!

DSCF3305

DSCF3306

DSCF3307

DSCF3308... la Chalosse vaut bien une messe, n'est -ce pas Alain de Paris !

DSCF3309

      La salle de restaurant tenait lieu de musée agraire, il n'en fallait pas tant pour que Daniel, un des rares purs landais présents pour nous présenter ces outils d'autrefois ... avec l'aide sympa d'un marensinois de la table  d'à côté, lui aussi de souche landaise.

    Photo :

DSCF3310

DSCF3311 une vue de la ferme.

, Comme quoi, le vendredi comme le mercredi ou le mercredi comme le vendredi pour ne froisser personne, il fait bon se retrouver sur les sentiers ou autour d'une chaleureuse table !! ... entre gens sympa, on sait vivre et passer de bons moments  !!

                      

 

Posté par camarcheatyrosse à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2019

le lac des poiriers et l'Artzamendi

Cette année, changement climatique oblige,  les vendanges ont eu lieu dès fin août ... ce qui  ne supprime pas pour autant les vendanges tardives synonymes de nectars réputés. Il y a aussi des blogs tardifs ... seront-ils aussi délicieux ???

    La motivation a fait défaut pour être dans les temps, elle est de retour, l'inspiration suivra-t-elle pour déboucher sur un rendu de qualité. Pas sûr, car, de surcroît, la mémoire a perdu de son acuité .

   Venons en , enfin, à la sortie du 4 septembre, ouverture de la saison ; et première de Marilou Darrigade. Nous sommes 19 , si ma mémoire est bonne à démarrer de notre habituel parking de Biriatou. Il fait beau, c'est un lieu commun de le dire en cette période encore très estivale.

    Marilou rassure, s'il en était besoin, la petite troupe : " c'est une reprise, on prendra le temps de respirer , de se poser, de regarder le beau paysage". Voilà un conditionnement sympa, d'ailleurs , ce fut un plaisir pour tous d'être guidés par Marilou. Dénivelés absorbés en souplesse, temps de récupération, aussi arrivons-nous au lac des poiriers pour une halte agréable sous les frondaisons des chênes avec en toile de fond les eaux vertes du lac. Cadre pastoral en présence de vaches et chevaux dont certains un peu curieux !!

DSCF3282

DSCF3283

DSCF3284

DSCF3285

 

     Le retour sur Biriatou démarre par un long parcours sur un chemin étroit bordé de ronces. Nous le trouvons long, peu agréable,  la chaleur est preignante... mais au bout d'une heure, délivrance, nous débouchons sur un plateau dominant la baie de Saint Jean, tous d'oublier leurs souffrances très modérées, disons le . Il ne restait plus qu'à plonger en douceur sur Biriatou.

        Rando tranquille, bien gérée par Marilou . Bravo !

DSCF3290Qui suis-je ???

DSCF3287

DSCF3288

 

Pas de bar ouvert à Biriatou, il est donc décidé d'aller boire un verre à Béhobie pour étancher notre soif et comment, nous retrouvant en face de pintes de 46 cl de bière !!!...nous en venons néanmoins à bout ...

 

           Les mercredis se suivent et se ressemblent sur le plan météo, mais le programme était d'uneautre veine, d'une autre couleur, même si le guide du jour et Président reconnaissait que le parcours était pierreux et accidenté. Nous partîmes ensemble, 13 avec Bernard, direction le col des moines, 26 avec Denis , direction l'Artzamendi.Très vite, le dénivelé nous attend, il nous accompagnera, pratiquement jusqu'au sommet .Les écarts se creusent dans l'ascension tout en restant raisonnables. Une ascension qui laissait apparaitre les difficultés qui nous attendaient pour la descente !!!

DSCF3293

DSCF3294

DSCF3295

DSCF3296

Après l'ascension, étaient prévues les retrouvailles avec l'autre groupe pour la pause pique-nique.Mais le temps avance, 13 h , 13 h30, alors certains crient famine, d'autres sentent poindre le malaise vagal, dans un premier temps, Denis continue sa progression, mais les troupes renaclent, l'insurrection n'est pas loin, alors la sagesse l'emporte , les ventres affamés vont refaire le plein d'énergie sous de frais ombrages.

 La suite fut pour certains une formalité, pour d'autres moins, dont votre rédacteur du jour, victime d'une chute malencontreuse dans les ronces pour en ressortir , les bras sanguinolents .... aussi rouges que le niveau du retour au campement de base. Il fallut toute l'exprience et le self contrôle de Michel et de Bernard, le tyrossais, pour me faciliter le retour à la case départ. Pas étonnant, si l'arrivée aux véhcules fut très étalée

Mon cher Denis, une belle rando que celle proposée .... mais plus rouge que verte !!

Pas étonnant que dans ces conditions, la bierre de Bidarray ( 25 cl , ici ) fut tant appréciée !!

 

Posté par camarcheatyrosse à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2019

Vercors, last day

.....   Nous voilà arrivés à notre dernier jour du séjour en Vercors. Le temps est incertain, menaces d'orage pour l'a/m.

      Nous partons donc ensemble et depuis le village vacances, nous rejoignons après une montée point trop difficile la station de Font d'Urle, celle que nous avons eu du mal à repérer , dimanche, en raison d'un brouillard particulièrement épais. Aujourd'hui, bonne visibilité, nous avançons sur les alpages, la température est idéale... un sommet apparait, il n'en faut pas plus pour que Bernard et Nathalie entrainent dans leur sillage les " meilleurs " du groupe, le reste de la troupe contournant l'obstacle.

    

DSCF3487

DSCF3488à l'assaut, en ordre dispersé !

DSCF3493

DSCF3494où sommes-nous ? semble dire Denis

DSCF3495

DSCF3510Françoise, très appliquée dans sa marche en avant !

DSCF3511

DSCF3512Jean-Charles face au précipice... mais sans mauvaise intention !

 

DSCF3517

DSCF3518 (2)effet spécial ????

DSCF3521.une des dernières haltes

DSCF3524 (2)miam, miam !!

DSCF3525

DSCF3526

DSCF3527

DSCF3528 (2)Nathalie, tu as bien mérité de te désaltérer...

Pour notre rencontre post rando, nous avons pu nous installer au café, bar en face de notre village vacances pour satisfaire pour les uns leur gourmandisme, pour les autres étancher leur soif .

 La journée se termine par l'apéro au bar suivi d'un toujours bon dîner et par un karaoké des meilleurs effets. Certains ont pu ainsi se libérer et nous faire découvrir leurs talents. Entr'autres, un duo inédit pour chanter " Ö Toulouse" constitué par le président et son secrétaire. A noter le couple british sur une musique des beatles, surprenant !, pas mal non plus, Christian et Aline sans oublier José en soliste ténor ... et bien d'autres. Une manière enjouée et festive de mettre un terme à ce sympathique séjour.

    Maintenant, vive 2020 en Espagne au Val d'Aran !!!

 

 

Posté par camarcheatyrosse à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]