Une première sortie d'octobre , un jeudi, pour cause d'obsèques la veille, Agnès Crestia nous ayant quittés. Agnès, tu méritais bien  d'être accompagnée par ceux qui appréciaient ta gentillesse et tes qualités humaines.

 Deux directions, la vallée d'Aspe avec Bernard, Gérard et magaly, sous un beau soleil  et .... le col des poiriers avec Michel et un groupe de 14 perdu sous un ciel bouché rejetant un crachin persistant. par chance, grâce à un bon pilotage, nous nous sommes retrouvés à midi en haut du col d'Ibardine. là , pas question  de pique-nique et direction PeÏo pour une sangria + sandwich. Comme vous l'avez deviné, sur proposition de Michel, nous faisons l'impasse du col des poiriers noyé dans la brume et rejoignons la chapelle d'Olette plus tôt que prévu.

  quelques illustrations :

DSCF1203

DSCF1204 un obstacle bien négocié, seul, Michel ayant voulu faire une démonstration sans élan manqua l'atterissage pour se retrouver dans le torrent heureusement peu fougeux.... la faute à un bâton, nous dira-t-il !!!

 

DSCF1206

DSCF1207

DSCF1208 quelques instants + tard.. au sec !!!

 

  Ce mercredi 11, jean-Charles est parti de bon matin en Soule... nous confiant sa charmante épouse pour faire l'ascension de la Rhune sous la houlette de Magaly. Nous partons à 15 ( 3x5 ! ) pour être rejoints à la sortie d'Ascain par Jacques et Françoise Lamoulie et Fanchon , Bernard en l'attente d'une intervention chirurgicale se contentant de faire du tourisme.

 L'ascension vers La Rhune se fait face au vent du sud plutôt désagréable, nous montons sans arrêt avec des paliers, mais c'est assez progressif et personne ne se met dans le rouge, Magaly ayant donné avec le sourire des consignes"strictes" de gestion des efforts en professionnelle de l'accompagnement qu'elle est .Les premiers arrêts permettent de découvrir de magnifiques panoramas aussi bien côté océan que côté montagne. Ce n'est pas pour rien que le site de la Rhune soit le plus fréquenté du pays Basque. vraiment magnifique avec une palette de couleurs unique. Après 3 h de marche, nous avons, tout en haut, gagné le plaisir de nous restaurer tout en étant ventilé par un vent toujours déplaisant.... ce qui ne coupe ni l'appêtit ni l'envie pour certains d'aller boire un café.... après que nous ayions pris le digestif du jour. Un excellent rhum au citron vert et ananas ( à confirmer pour ce dernier fruit ! ) offert par Arlette. Merci à toi.

  A nous la descente au milieu des pierres, une descente redoutée par Claude qui en garde un souvenir malheureux. mais avec prudence et précautions, il arrivera en bas droit dans ses ... chaussures de rando. pas de chute malgré la longueur du parcours avec , il est vrai, des portions herbeuses moins difficiles à négocier. Mais , nous n'étions pas au bout de nos peines, une dernière montée assez rude mais goudronnée nous attendait pour rejoindre les véhicules.

 Et pour terminer cette belle journée arrêt chez Laduche sur une des places du village. Merci à notre guide du jour qui se met en congé (sans solde) d'accompagnement jusqu'à l'an prochain.Tu vas nous manquer.... mais 2018 sera vite là.

DSCF1213

DSCF1215

DSCF1216

DSCF1217

DSCF1221

DSCF1222Anne-marierayonnante devant les ruines d'un ancien cayolar.

DSCF1225

DSCF1232

DSCF1233..... à la prochaine !